skip to main content

L'architecture islamique

/up/images/featured/images/islamic_022.jpg

C'est au cours de son voyage en 622 de la Mecque À Médine, appelé l'Hégire, que Mahomet formula le concept À la fois politique et religieux de ce qu'il commença À appeler l'islam. À sa mort en 632, toute la région entre La Mecque et Médine et la partie centrale ouest de la péninsule arabique, était devenue islamisée. Aux alentours des années 720, l'islam s'étendait de l'Espagne à L'Inde et des Pyrénées jusqu'à l'Himalaya. Unifiant de telles régions éloignées et offrant un véritable spectacle de dômes et de minarets, il est bel et bien l'expression d'une riche culture. La civilisation musulmane a été fondée autour de l'art, la science et de l'architecture: résultats de la foi monothéiste.

À l'origine des constructions islamiques, le pisé, la brique crue, la brique cuite, le moellon, la pierre ainsi que le banco sont utilisés. Par ailleurs, arcs, piliers, colonnes et coupoles sont les éléments les plus représentatifs de l'architecture islamique. De plus, certains motifs décoratifs d'inspiration florale, géométrique ou calligraphique, embellissent la splendeur de l'art architectural islamique à travers les couronnes, les arcs et les dômes. L'arabesque qui se présente sous forme de peinture, sculpture, gravure ou mosaïque répétant des symétries qui évoquent des formes végétales, est également présente dans cette architecture. Elle constitue l'une des particularités incroyables de l'art décoratif islamique.

Ainsi, les mosquées comportent généralement un dôme et sont entourées de minarets, hautes tours du haut desquelles le muezzin appelle à la prière. Les portes et fenêtres ont en général une forme de fer à cheval. Chaque mosquée renferme un portail indiquant la direction de la Mecque: le Mihrab. Il est le plus souvent décoré par des mosaïques géométriques inspirées de motifs végétaux. Tous ces éléments se retrouvent dans la Grande Mosquée de Cordoue en Espagne, l'un des plus beau monument de l'architecture islamique.

Hérités des jardins Persans, les jardins islamiques se sont développés au Proche et Moyen-Orient ainsi que dans les territoires occupés par les peuples arabes et se sont ensuite propagés autour de la Méditerranée. Avec leurs splendides céramiques, l'odeur de leurs fleurs, le bruissement du vent, le ruissellement de l'eau, et le chant des oiseaux, ils font appel à tous les sens. Le thème général de ceux-ci est celui de l'eau et de l'ombre, ils constituent ainsi un lieu de repos et de réflexion et sont un rappel du paradis. Parmi les plus célèbres jardins islamiques on trouve sans aucun doute celui du Taj Mahal en Inde ainsi que celui de l'Alhambra en Espagne.

1ère Idée de dôme

Inspirée du Panthéon, l'idée du dôme voit le jour dans l'architecture islamique à Jérusalem avec le Dôme du Rocher construit par Abd al-Malik aux alentours de 691. L'importance de ce lieu provient du miraculeux voyage de Mahomet de la Mecque à Jérusalem, ascension au cours de laquelle il visita les sept cieux et reçu de Dieu les cinq prières quotidiennes de l'islam. Ce prodige fait de ce site le point de référence entre la terre et le ciel. C'est le monument islamique le plus ancien qui demeure aujourd'hui et certainement l'un des plus beaux. Ce dôme imitant le Panthéon, symbolise donc le ciel en un certain sens. Il donne de manière abstraite l'état de la relation entre dieu sur terre et nous-mêmes à travers ses quatre bases carrées au sol surplombées d'une sphère.

En prêtant attention aux détails du dôme, on constate qu'il y a également un dialogue entre des éléments infimes avec d'autres quant à eux monumentaux. En effet, le dôme s'élève dans une coloration indifférenciée autour d'une structure qui est constamment interrompue par différents détails. Ces détails s'opposant les uns par rapport aux autres en termes de couleurs (bleu et vert, blanc et noir) et en termes de formes (arcs de différentes tailles) se font non seulement écho les uns par rapport aux autres, mais rappellent aussi la forme du dôme.

Exemples de bâtiments

En se penchant sur les débuts de l'islam, nous nous tournons vers la bâtisse Sainte-Sophie, église bâtit au VIème siècle par l'empereur byzantin Justinien. Elle devint une mosquée lorsque Constantinople fut prise en 1453 et rebaptisée Istanbul. Elle se constitue de quatre minarets offrant une sorte de contraste géométrique entre la forme élancée des minarets et son dôme ayant la forme d'une bosse. Il est judicieux de se rappeler que le dôme de la mosquée Sainte-Sophie reflète la notion d'un dôme construit sous une structure autoportante, notion qui commença avec le Panthéon Romain. Cependant, Justinien changea certains détails. En effet, la forme du dôme s'aplatie et ce dernier comporte une série de fenêtres qui connectent et séparent à la fois la coupole de sa structure d'appui.

En se projetant maintenant au XVIIIème siècle avec la Madar-i Shah Madrasa à Ispahan en Perse, qui est une école attachée à une mosquée, on peut voir le même principe général: un dôme répercuté par l'arc juste en dessous et au sein de cet arc une autre arcade. Ce dernier est un élément architectural qui se caractérise par un vaste porche très voûté. Il est appelé iwan et indique la direction de la Mecque. La décoration de celui-ci est à la fois infime comme nous sommes et infini comme dieu est. Ce genre de dialogue entre différents éléments qui exprime la relation entre dieu et nous-mêmes par une abstraction des termes se retrouve dans le monde musulman avec une diversitée des détails entraînées par la diversité du temps et du lieu. Il y a toujours un lien entre les constructions et dieu dans l'architecture islamique.

Par exemple, si nous nous tournons vers l'Inde parmi les plus célèbres constructions, le Taj Mahal construit par l'empereur Shah Jahan entre 1638 et 1648, nous remarquons que toute la structure monumentale offrant d'infimes détails se reflète dans un miroir d'eau qui donne un autre niveau de l'interface homme/divin. En effet, l'eau sur laquelle la réflexion a lieu fait partie de la nature créée par dieu lui-même.

Régions

Après la conquête islamique de l'empire Perse au VIIème siècle, les architectes islamiques empruntèrent fortement certaines traditions de cet empire effondré. Celui-ci fournit plusieurs innovations à la façon de construire les dômes qui leurs permirent de construire des monuments beaucoup plus hauts par exemple. Certains éléments de l'architecture iranienne persistèrent ainsi comme un dôme à quatre arches, un très grand arc ovoïde dans l'entrée, une cour intérieure, une piscine et de vastes décorations. L'empire Perse a joué un rôle décisif dans le développement de l'architecture islamique. Et grâce à cette conquête, l'architecture islamique s'est également répandue en Azerbaidjan.

En Asie centrale, l'architecture Timouride (Turkestan) est l'apogée de l'art islamique, son style est en grande partie issu de l'architecture persane. Les mosquées suivent le modèle persique avec son plan à quatre-iwans datant du XIIème siècle, mais intègrent des innovations dans leurs designs. Avec cette modification du plan perse des quatre-iwans, Timur exprime son étreinte de la notion de domination et de l'organisation perse, mais avec l'ajout de caractéristiques spécifiques de son empire. L'architecture mausolée fut également bien développée sous le règne de Tamerlan.

Avec la conquête de Constantinople, les architectes ottomans découvrent la basilique Sainte-Sophie, qui est devenue un modèle absolu de l'architecture religieuse. Influencés par les modèles byzantins, perses et arabes, les architectes turcs mettent en oeuvre leurs propres styles de coupoles. Maîtrisant la technique de la construction de vastes espaces intérieurs, atteignant une harmonie parfaite entre les espaces intérieurs et extérieurs et guidé par un principe d'esthétique, l'empire Ottoman rend l'architecture plus dynamique à travers voûtes, dômes, semi-dômes et colonnes. Les carreaux quant à eux, sont très utilisés pour décorer palais, mosquées et autres bâtiments.

L'architecture moghole, style développé en Inde sous la dynastie Moghole au XVIème et XVIIème siècle est aussi un mélange d'architecture islamique, perse et indienne. Mêlant tous ces styles, le Taj Mahal est l'une des sept merveilles du monde, et est définit comme «le joyau de l'art musulman en Inde", c'est l'un des chefs-d'oeuvre du patrimoine mondial. Quelques autres exemples célèbres sont la série de mausolées impériales, qui commencèrent avec le Tombeau de Humayun.

La rapide propagation de l'islam et de ses nouvelles traditions de construction ont contribué à inspirer différents styles de l'architecture islamique en Afrique du Nord. La Grande Mosquée de Kairouan est l'une des mosquées qui a donné le ton pour la nouvelle tradition architecturale qui a fleuri dans le nord de l'Afrique. L'Islam s'étant propagé dans la plupart de l'Afrique de l'Ouest et de l'Est, des structures architecturales d'inspiration islamique peuvent être trouvées en Egypte avec la mosquée Muhammad Ali au Caire ou encore en Tanzanie, par exemple, avec le palais de Husuni Kubwa a Kilwa. Cependant, le style de l'architecture islamique de l'Afrique occidentale, orientale et du nord sont tous très différents les uns des autres. Fondamentalement, l'architecture islamique est très différente en fonction du temps et du lieu. En effet, une comparaison entre, par exemple la mosquée Djingareyber de Tombouctou entièrement faite de banco, et la mosquée moderne Hassan II à Casablanca, la plus grande mosquée du pays, illustre bien cette diversité.

Les tops

Comme nous l'avons vu plus haut, le Dôme du Rocher est la plus ancienne mosquée du monde. La plus grande mosquée est celle de La Mecque en Arabie Saoudite appelée Masjid al-Haram, c'est également la plus visitée au monde. La structure actuelle couvre une surface de 400 800 mètres carrés comprenant l'espace intérieur et extérieur et peut recevoir jusqu'à 4 millions de fidèles. La mosquée Hassan II à Casablanca possède un minaret d'une hauteur de 200 mètres, ce qui en fait le plus grand édifice religieux du monde. Par ailleurs, la mosquée la plus élevée se trouve à Dubai puisqu'elle est construite au sommet de la plus haute tour du monde, la tour Burj Khalifa, dont la hauteur atteind 630,5 mètres. Au Maghreb, le plus ancien minaret est celui de la Grande Mosquée de Kairouan en Tunisie. Il est aussi le plus ancien minaret dans le monde musulman et par conséquent le plus ancien qui ai survécu dans le monde. La mosquée des Trois Portes, également à Kairouan et construite au cours du IXème siècle, a la plus ancienne façade sculptée et décorée du monde islamique. La mosquée dont la construction a coûté le plus cher est celle d'Abu Dhabi aux Emirats Arabes Unis, appelée Grande Mosquée de Sheikh Zayed. Enfin, le plus grand palais islamique qui demeure encore aujourd'hui est le palais de Topkapi à Istanbul, sa construction date du XVème siècle et a subi des ajouts fréquents jusqu'au IXème siècle.

Conclusion

L'architecture islamique est très diversifiée mais néanmoins unifiée par un même climat, une même culture, un même amour des ornements géométriques et des arabesques, ainsi que par la mobilité des idées, et des architectes d'une région à l'autre. Les imposantes bâtisses d'Ispahan, de Bagdad, de Damas, de Cordoue et du Caire en sont les preuves. Ces splendides constructions sont le résultat de quinze siècles de civilisation islamique.

Sources:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Architecture_islamique
http://www.crdp-montpelier.fr/produits/petiteshistoires/moyen-age/h1/hist-art.pdf
http://www.isesco.org.ma/francais/publications/archit/Menu.php
http://www.e-architect.co.uk/architecture_news.htm
http://www.islamic-architecture.info/WA-IS/WA-IS-001.htm
http://www.islamicart.com/main/architecture/impact.html
http://dp.mariottini.free.fr/carnets/inde/taj-mahal-agra.htm
http://www.historylink101.com/lessons/art_history_lessons/ma/byzantine_architecture.htm
the video you sent m
http://www.ndtv.com/news/worl/dubais_skyscraper_has_worlds_highest_mosque.php
http://www.flickr.com/photos/l3w3i/5433154109/

Photos:
1. - Palais des Abbassides à Bagdad (Irak)
- Grande Mosquée de Cordoue (Espagne)
- Mosquée Cheikh Zayed à Abu Dahbi (Émirats Arabes Unis)
- Grande Mosquée de Kairouan (Tunisie)
2. - Grande Mosquée de Djingareyber à Tombouctou (Mali)
- Mosquée Saint-Sophie à Istanbul (Turquie)
- Mosquée Hassan II à Casablanca (Maroc)
- Tombeau de Humayun à New Delhi (Inde)
3. Mosquée de l'Imam à Ispahan (Iran)
4. Taj Mahal à Agra (Inde)
5. - Madar-i Shah Madrasa à Ispahan (Iran)
- Dôme du Rocher à Jérusalem (Israël)
6. Dôme de la Mosquée Mohammed Ali au Caire (Egypte)
7. Mosquée Masjid al-Haram de La Mecque (Arabie Saoudite)

Avez-vous aimé cet article?

oui: 45     pas : 45

Partager

partager


logo © 2007 4-INDUSTRY, s.r.o. Tous droits réservés.  Politique de confidentialité  –  Conditions d'utilisation