skip to main content

L'Architecture à la renaissance

/up/images/featured/images/0-Florence-Cathedral39.jpg
La révolution culturelle de la Renaissance commence en Italie dans la ville de Florence au début du 15ème siècle. Elle se substitue à l'architecture Gothique pour retourner  à l'architecture Antique, à l'apogée de tout les arts. Les artistes de la Renaissance sont polyvalents, ils sont à la recherche du savoir absolu. L'architecture s'intellectualise et devient alors une science à part entière et l'architecte est un homme de synthèse qui doit non seulement maîtriser le dessin mais aussi la perspective, la géométrie et le langage propre à l'architecture. Les artistes cherchent à mettre en avant l'esthétique, l'organisation, l'harmonie et la beauté au désavantage de la technique et de la prouesse. L'église est le sommet de l'architecture, synthèse des connaissances. Tout doit être visuellement beau.

Grâce à la diffusion des dessins et des traités et à la circulation des hommes, les nouvelles formes vont à partir du Quattrocento se répandrent rapidement en France puis gagner l'Europe petit à petit à travers la Russie, l'Allemagne, et l'Angleterre par exemple. En effet, la Renaissance correspond à l'apparition de nouveaux moyens de communication de l'information mais aussi à la lecture des textes fondamentaux.

De plus, la remise à l'honneur de la culture de l'Antiquité a permis un renouveau des échanges commerciaux menant à un changement de la représentation du monde. Une identité européenne naquit à travers la Renaissance. En outre, l'influence architecturale de la Renaissance Italienne se fit sentir par le passage du château-fort traditionnel au château-palais. Effectivement, l'ère de la Renaissance mit l'accent sur l'esthétique des édifices, plutôt que sur la défense. Ainsi, ponts-levis, mâchicoulis, douves disparurent pour laisser place aux somptueux jardins géométriques, aux symétries des châteaux, aux immenses fenêtres, aux colonnes, aux frontons et aux autres ornements qui pourraient montrer toute la puissance du propriétaire du château.

LES PRINCIPAUX CHANGEMENTS:


Les principaux changements portent alors en premier lieu sur la réintroduction des proportions, de la symétrie et de la régularité ainsi que sur la découverte des technique antique. Par ailleurs, la construction de villas et de places publiques est introduite en plus des églises et palais. La Renaissance marque également l'abandon du vitrail ainsi que des angles obtus ou aigus et cela en faveur des angles droits. Les colonnes quant à elles peuvent être monolithiques, ou en superposition de tambours.

Les rues sont perçues comme un moyen de communiquer son prestige. Ainsi, on remarque sur les bâtiments la présence de bossage correspondant au relief de la pierre et dans certains cas des frontons sobres ou des loggias. De plus, les tours de fenêtres sont également sobres et enfin les étages des bâtiments sont constitués de petites fenêtres carrées. Les institutions et les palais, quant à eux, sont constitués principalement de murs en pierre.

LES ARCHITECTES:    

Parmi les figures importantes de la Renaissance, nous distinguerons Filippo Brunelleschi, architecte Italien qui fut le premier à développer ce mouvement. En effet, son recours aux formes classiques, sa défense d'une architecture fondée sur les proportions mathématiques, sa maîtrise scientifique de la perspective en font une figure majeure de son temps, une transition décisive entre le gothique tardif et l'humanisme de la Renaissance. Il est à l'origine de l'élévation de la coupole de la basilique San Lorenzo de Florence, dont Michel Ange réalisa avec brio la sacristie abritant les tombeaux des Médicis. Ce projet de Brunelleschi est l'un des chefs-d'œuvre du début de la Renaissance florentine. L'artiste met en jeu ici un système harmonique et rationnel de proportion. Ainsi, les arcs en plein cintre, l'utilisation de la pietra serena et également les plafonds centraux à caissons deviendront des caractéristiques de référence de la Renaissance. Enfin, cet édifice est par ailleurs le premier à plan central de la Renaissance.

Cependant, si Brunelleschi construisit, Leon Battista Alberti théorisa. En effet, il mit en place son fondement scientifique à l'oeuvre d'art et redonna de la noblesse au rang d'artiste. Il plaça la peinture, la sculpture et l'architecture au même niveau que la littérature et la philosophie. Ainsi, l'architecte devient un intellectuel. Les deux principaux écrits d'Alberti en matière d'architecture sont "De Pictura", dans lequel il déclare de manière catégorique l'importance de la peinture comme base pour l'architecture; ainsi que "De Re Aedificatoria" , son chef d'oeuvre théorique. L'inachevé temple Malatestiano de Rimini fut le premier édifice qu'Alberti conçut, il tenta de ce fait de le construire selon ses propres principes architecturaux. Jusqu'à là, l'expérience architecturale d'Alberti n'avait été que théorique. Rares sont les domaines que Leon Battista Alberti n'ai pas abordé. Ses ouvrages sur les arts figuratifs et l'architecture constituant les premiers traités des Temps modernes, ses projets d'édifices créèrent un nouveau langage architectural, synthèse de l'Antiquité et d'une modernité déjà mise en oeuvre par Fillipo Brunelleschi.

L’architecture de la Renaissance en Europe

En France, cet art fut découvert durant des batailles confrontant l'Italie à la France. Ainsi, les architectes français construirent de nombreux châteaux selon le modèle de l'architecture de la Renaissance italienne en l'adaptant cependant au temps pluvieux de certaines régions françaises. Cela fut le cas pour un grand nombre de châteaux célèbres de la Loire, où le château de Sully sur Loire en est un très  bon exemple.

En revanche, l'architecture de la Renaissance n'atteignit l'Angleterre que sous le règne d'Elisabeth I, longtemps après s'être épanouie dans les Pays-Bas espagnols où, parmi d'autres motifs originaux, elle s'enrichit du pignon à redents et du cuir découpé flamand afin de couvrir les murs de motifs géométriques. Ces deux éléments se retrouvent d'ailleurs non seulement sur les tours de Wollaton Hall mais aussi à Montacute House à Hardwick.


Photos:
0. Cathédrale Santa Maria del Fiore de Florence (Italie)
1. La Baptistère Romanesque de la Cathédrale de Florence (Italie)
1. Dôme de la Basilique St Peter à Rome (Italie)
2. Cathédrale San Giovanni Battista à Turin (Italie)
3. Temple Malatestiano par Leon Battista Alberti à Rimini (Italie)
3. Temple San Pietro à Montorio (Italie)
4. L’architecture de la Renaissance en Europe
- Château de Sully sur Loire (France)
- Château Chenonceau en Touraine (France)
- Cathédrale de Berlin (Allemagne)
- Château Rumbeke àRoulers (Belgique)
- New York Palace à Budapest (Hongrie)

Resources:
- Leon Palustre, L'architecture de la Renaissance
- Rudolf Wittkower, Les Principes de l’architecture a la Renaissance
- Encyclopeadia universalis
- http://fr.wikipedia.org/wiki/Architecture_Renaissance
- http://www.edelo.net/italie/arts/architec.htm
- http://www.techno-science.net/?onglet=glossaire&definition=4341
- http://www.chateaudechantilly.com/pdf/service1.pdf
- http://lesbelleslettres.com
- photos: wikipedia.com

Avez-vous aimé cet article?

oui: 46     pas : 50

Partager

partager


logo © 2007 4-INDUSTRY, s.r.o. Tous droits réservés.  Politique de confidentialité  –  Conditions d'utilisation